Publié le 30 octobre 2020

Courriers d'Alain Bocquet, Maire de Saint-Amand-les-Eaux

Suite à l'attentat de Nice, notre Maire Alain Bocquet a adressé des lettres de soutien aux Evêques de Cambrai et de Nice, ainsi qu'au Maire de Nice, au nom de la population amandinoise.

"Monseigneur,

L'ignoble attentat commis aujourd'hui à la basilique Notre-Dame de l'Assomption de Nice plonge à nouveau notre pays et le monde dans l'effroi, quelques jours seulement après l'assassinat du professeur Samuel Paty.

Je condamne avec la plus grande fermeté, et avec moi l'ensemble de la population amandinoise, ce crime horrible qui a fait perdre la vie à trois fidèles, de la main meurtrière de ce terroriste islamiste. Mes premières pensées vont vers ces trois victimes, leurs familles, leurs proches et vers l'ensemble de la communauté catholique au sein de laquelle ils vivaient paisiblement leur foi.

C'est de plus en plus insupportable de constater que les lieux de culte sont devenus les cibles privilégiées d'attaques fanatiques contre la liberté de penser et de croire. On ne compte plus le nombre d'églises, de temples, de synagogues, de mosquées ayant subi les assauts de barbares qui veulent tuer la LIBERTÉ et la LAÏCITÉ, principes parmi les plus essentiels de notre démocratie.

Le souvenir de la brutale agression par des terroristes tuant le père Jacques Hamel le 26 juillet 2016 à Saint-Etienne-du-Rouvray nous le rappelle. Et aucune religion n'est épargnée. J’ai encore en mémoire, les attaques des deux mosquées de la ville de Christchurch en Nouvelle-Zélande le 15 mars 2019 par un suprémaciste d'extrême droite qui a fait 51 morts et 49 blessés.

Évidemment, l'incompréhension, la colère et la peur grandissent à mesure que les attaques terroristes se répètent et touchent tour à tour toutes les composantes de notre société. Il est essentiel que nous puissions rester unis dans cette période très difficile et que nous menions ensemble ce combat contre l'obscurantisme.

On voit bien le projet de terreur qui se dessine par le sang et la peur : la domination d’une idéologie mortifère sur toute la société. Ces attaques visent à « faire taire ». Ce discours fondamentaliste doit être non seulement combattu, mais vaincu.

Sachez pouvoir compter sur le soutien de l'ensemble de la population amandinoise pour mener ce combat. Le VIVRE-ENSEMBLE, la PAIX et toutes nos VALEURS RÉPUBLICAINES les plus chères triompheront face à l'ignominie.

Vous adressant toutes mes condoléances et notre soutien amandinois, je vous prie de recevoir Monseigneur, mes sincères salutations.

Le Maire

Alain BOCQUET"

 

"Monsieur le Maire,

L'ignoble attentat commis aujourd'hui à la basilique Notre-Dame de l'Assomption de Nice plonge à nouveau notre pays et le monde dans l'effroi, quelques jours seulement après l'assassinat du professeur Samuel Paty.

Je condamne avec la plus grande fermeté, et avec moi l'ensemble de la population amandinoise, ce crime horrible qui a frappé à nouveau votre ville, déjà durement touchée le 14 juillet 2016 et dont le souvenir est encore très douloureux pour l’ensemble de notre pays. Mes premières pensées vont vers ces trois victimes, leurs familles, leurs proches et vers l'ensemble de la communauté catholique au sein de laquelle ils vivaient paisiblement leur foi.

Ces assauts de barbares qui veulent tuer la LIBERTÉ et la LAÏCITÉ, principes parmi les plus essentiels de notre démocratie, et qui touchent tour à tour églises, synagogues, mosquées, policiers, militaires, professeurs, journalistes ou citoyens doivent cesser.

Évidemment, l'incompréhension, la colère et la peur grandissent à mesure que ces attaques terroristes se répètent. Il est essentiel que nous puissions rester unis dans cette période très difficile et que nous menions ensemble ce combat contre l'obscurantisme.

Sachez pouvoir compter sur le soutien de l'ensemble de la population amandinoise pour le mener. Le VIVRE-ENSEMBLE, la PAIX et toutes nos VALEURS RÉPUBLICAINES les plus chères triompheront face à l'ignominie.

Vous adressant toutes mes condoléances et notre soutien amandinois aux habitant de la Ville de Nice, je vous prie de recevoir Monsieur le Maire, mes sincères salutations.

Le Maire,

Alain BOCQUET "